Spillikins

Jane Austen était une tante très pratique, avec de nombreux jeux et activités dans son répertoire. Ses nièces et neveux se souviennent avec tendresse des nombreux jeux, des navires en papier aux Battledore et Shuttlecock, qu'elle jouerait avec eux à l'heure. Une activité, Spillikins, a été rappelée avec tendresse par Jane, elle-même:
"Notre petite visiteuse vient de nous quitter, et nous a laissé très heureux d'elle; -c'est une fille gentille, naturelle, ouverte, affectueuse, avec toute la courtoisie prête que l'on voit dans les meilleurs enfants d'aujourd'hui; tout ce que j'étais moi-même à son âge, que je suis souvent étonné et honteux.-La moitié de son temps ici a été passée à Spillikins; que je considère comme une partie très précieuse de nos meubles de maison, et comme non la moins importante la famille de Knight à celle d'Austen. " Jane Austen à Cassandra le 8 février 1807
Dans sa lettre, Jane Austen se réfère à son ensemble personnel comme «une partie très précieuse de nos meubles de maison». Les "Austen Spillikins", ainsi que d'autres artefacts de la vie quotidienne de Jane, sont exposés au musée de Lyme. Poisson d'ivoire, comme ces joueurs de Lydia Orgueil et préjugéset des blocs de lettres, similaires à ceux utilisés dans Emma peuvent également être trouvés dans l'affichage. Il est clair que les Austens étaient sérieux au sujet de leur plaisir et de leurs jeux. Les Spillikins de Jane Austen sont visibles dans le coin supérieur droit. Les Spillikins de Jane Austen sont visibles dans le coin supérieur droit. Photo par Jane Odiwe du Blog de Jane Austen Sequels Alors, quel était ce jeu captivant? Spillikins est joué de la même manière que les premières versions de Jack Straw et des "pick up sticks" américains. La différence vient des pièces à jouer. Jack Straws était à l'origine joué avec des morceaux de paille uniformes (bien que maintenant des outils agricoles en bois ou en plastique soient généralement utilisés.) Les bâtons de ramassage sont en bois ou en plastique, de longueur uniforme, parfois avec des boutons aux extrémités. Les Spillikins étaient fabriqués à partir de bois ou d'ivoire et pouvaient être émoussés ou arrondis en fonction de l'ensemble. Lorsque vous jouez avec des bâtons de taille et de forme uniformes, comme ceux qui appartenaient à Austen, les règles sont les suivantes:
  1. Le but du jeu est de ramasser le plus de bâtons.
  2. Pour commencer le jeu, un paquet de bâtons est distribué quelque peu au hasard afin qu'ils se retrouvent dans une pile emmêlée. Plus le (dis) tableau résultant est enchevêtré, plus le jeu est difficile. Dans certaines versions du jeu, tous les bâtons isolés ou les bâtons isolés sont supprimés.
  3. Le premier joueur tente de retirer un seul bâton, sans déplacer aucun autre bâton. Dans certaines versions du jeu, les joueurs utilisent un outil pour éloigner le bâton de la pile; cet "outil" peut être l'un des bâtons, mis de côté avant le début du jeu. Dans d'autres versions, les joueurs doivent ramasser les bâtons à la main. Dans les deux cas, les joueurs ne doivent pas déplacer d'autres bâtons lorsqu'ils tentent de retirer le bâton choisi; si un autre bâton bouge, son tour se termine immédiatement. Les joueurs qui réussissent à ramasser un bâton peuvent alors avoir un autre tour; le joueur continue à retirer les bâtons jusqu'à ce qu'il ou elle fasse bouger un bâton secondaire.
  4. Le jeu est terminé lorsque le dernier bâton est retiré. Le gagnant est le joueur avec le plus grand nombre de bâtons ramassés.
Dans certaines versions du jeu, des bâtons de différentes couleurs valent un nombre de points différent et le gagnant est la personne avec le score le plus élevé. Un jeu de Spillikins exposé au V&S Museum of Childhood. Un jeu de Spillikins, en forme de Jackstraws sur l'affichage à Le musée V&A de l'enfance. Dans son livre, The Girl's Own Book (1834), Lydia Marie Child donne les instructions suivantes pour jouer à Jack Straws:
Un grand nombre de pailles ou d’éclats fins de bois, de longueur égale, sont placés dans un tas, debout, afin de se rencontrer au sommet et étalés au fond, comme une tente, ou une pile de foin; deux des bâtons sont réservés, et sur ce sont des endroits petites broches tordues, ou une petite sorte délicate de crochet. Chacun, à son tour, prend ces crochets et tente d’enlever un de la pile, sans secouer toute autre paille. Celui qui réussit à enlever une paille sur ces conditions difficiles, la prend à elle-même, et en compte une. Ceux qui gagnent le plus de pailles gagnent la partie. Parfois, ils coupent de petites encoches, ou ils noircir la tête de trois, qu’ils appellent roi, reine et évêque.  Le roi en compte quatre, la reine trois, et l’évêque, un.
En jouant jackstraws modernes, il ya généralement environ 45 pièces dans un ensemble et fait de bois, plastique, os, ou d’ivoire. En plus des jackstraws eux-mêmes, le jeu comprend généralement une pièce d’aide avec un bord accroché pour aider les gens à saisir et manipuler les pièces. Chaque pièce du jeu a également une valeur de point, avec des pièces plus difficiles valant plus de points à la fin de la partie. À la fin du jeu, les points sont comptés et les pièces peuvent être jetées à nouveau ou stockées dans un récipient pour une autre utilisation.

Équipement

• 1 crochet • environ 45 jackstraws

Objet

Les joueurs essaient de gagner des points en enlevant les jackstraws - sous la forme de divers outils - de la pile, un à la fois.

Règles

1. Si vous êtes le premier joueur, tenez tous les jackstraws à environ 2 pouces de la table. Ensuite, déposez-les de sorte qu’ils tombent dans un tas. 2. À l’aide du crochet, essayez d’enlever les jackstraws de la pile, un à la fois sans bouger les autres du tout. Si des chacals sont tombés libres de la pile, vous pouvez les enlever en premier. Chaque fois que vous réussissez à en enlever un, gardez-le et essayez d’en supprimer un autre. Une fois que vous avez commencé à enlever un jackstraw, vous ne pouvez pas changer d’avis et décider d’en supprimer un autre. Si, à tout moment, vous souhaitez utiliser vos doigts au lieu du crochet, vous pouvez le faire. 3. Si vous déplacez un ou plusieurs jackstraws pendant que vous essayez d’en enlever un autre, vous devez mettre fin à votre tour. C’est pourquoi les joueurs devraient surveiller de très près le tour de chaque adversaire ! 4. Lorsque votre tour se termine, le joueur suivant ramasse et laisse tomber les jackstraws restants et joue de la même manière. 5. Continuer à jouer jusqu’à ce que tous les jackstraws sont partis de la pile

Gagner

À la fin de la partie, les joueurs totalisent les valeurs de points de leurs jackstraws. Les joueurs avec le plus de points gagne. Marquer [modifier] Marquer 10 points chacun – Scie à deux hommes, Canon, Clé, Échelle, Trou de clé scie Score 5 points chacun – Pelle, Râteau, Traîneau, Fourchette, T-Square, Pagaie, Hache, Béquille, Sword Score 2 points chacun - Canne, Flèche, Tamper, Bâton, Bâton de hockey, Pick Score 2 points chacun - toutes les autres pièces.
Spillikins instructions de Wikipedia.com. Un grand merci à Jane Odiwe pour avoir partagé sa photo des Spillikins d’Austen.

2 commentaires

Boris Johnson refuses to say whether parents should be home more or ‘do as Dominic Cummings did’

challenged if we have at a fiery committee meeting to say whether parents should "Do as Dominic Cummings [url=https://www.bestbrides.net/dating-unlocked-understanding-east-european-women/]eastern european brides[/url] would, Mr Johnson said only that they ought to “Take credit” Of type "Exceptional cases,Accusing him of saying again earlier mistakes that had led to "40,000 clicking, Ms Cooper discussed: "You have a choice between protecting Dominic Cummings and putting the nation’s interest first. Iranian media covered the crystal clear “honour” Crime substantially, With Ebtekar newspaper leading its first page with the headline "harmful father house, in local media, Romina Ashrafi was murdered in her sleep on May 21 by her father, Who decapitated her in the household home in Talesh in northern Gilan province. The reports said her father had refused her concur to marry a man fifteen years her senior, Spurring her to hightail it, But she was came home home after her father reported her. The legal marriage age in Iran is 13 for. But what most outraged public opinion was the lenient punishment the father would face, Ebtekar authored. The publication notes that Iran normal “Eye in an eye” Retributive justice does not apply to fathers who kill their children. required, He will likely to face three to 10 years in prison, A sentence which might be reduced further, The rag wrote, Denouncing our “Institutionalised violence” ture of Iran "Patriarchal contemporary society, even though using farsi hashtag Romina_Ashrafi focusing outrage on Twitter, director Hassan Rouhani “mentioned his regrets” In a cabinet meeting on saturday, Pleading for the speedy passing of several anti violence bills, His department said. On facebook, vice chairman for Women and Family Affairs, Masoumeh Ebtekar, Said a bill on the protection of kids was in the “Final part” Of agreement by Iran Guardian Council. The local authority or council, Which vets legislation to ensure compliance with Iran composition and Islamic sharia law, Has thrice beforehand called for changes to the law after it was passed by lawmakers, Ebtekar newspaper wrote. The publication fears that if the council sends back the bill, it may be buried by Iran new parliament, Which held its first session Wednesday and is covered with conservatives and hardliners opposed to Rouhani.

Tandkl 20 octobre 2020

[…] the article “Spillikins,” The Jane Austen Centre (https://www.janeausten.co.uk/spillikins/) shares this: “Jane Austen was a very hands-on aunt, with numerous games and activities in her […]

Staying Home With Jane, by Rachel Dodge | Jane Austen's World 26 juillet 2020

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés