Princesse Frederica Charlotte, duchesse d'York

La princesse Frederica Charlotte de Prusse est née à Charlottenburg, le 7 mai 1767. Elle était la fille unique de Frédéric-Guillaume II de Prusse et de sa première épouse et double cousine germaine Elisabeth Christine de Brunswick-Lüneburg. Le 29 septembre 1791 au château de Charlottenburg, elle épousa le prince Frederick, duc d'York et Albany, le deuxième fils de George III et un de ses cousins. Il y a eu un deuxième mariage au palais de Buckingham le 23 novembre. La nouvelle duchesse d'York a reçu un accueil enthousiaste à Londres, mais le mariage n'était pas heureux et le couple s'est rapidement séparé. Ils n'avaient aucun enfant survivant. La duchesse, surnommée «Freddie» par ses amis, a conservé le domaine, Oatlands, et a passé la majorité du reste de sa vie ici. Une grande partie de la première pierre du palais d'origine provenait de l'abbaye de Chertsey qui est tombée en ruines après la dissolution des monastères. Il a été acquis par Henry VIII en 1538 comme maison pour son épouse, Anne de Clèves, bien qu'il ait été plus tard utilisé pour son mariage avec Catherine Howard. Le palais est resté comme une maison royale pendant près de nombreuses années. L'épouse de James I, Anne du Danemark, a employé Indigo Jones pour concevoir une passerelle ornementale entre le jardin privé et le parc. Charles l'utilisa pour la résidence de sa reine, employa John Tradescant l'aîné pour ses jardins, et fut plus tard emprisonné ici par l'armée en 1647. Après l'exécution du roi, le palais fut vendu et démoli, laissant une seule maison. En 1790, Oatlands, maintenant agrandi et rénové, fut loué à la Couronne par le prince Frederick, duc d'York et Albany en prévision de son prochain mariage. Peu de temps après, en 1794, le manoir a été incendié et le a été reconstruit dans le style gothique de l'époque. Après la mort de la duchesse d'York, toute la propriété a été vendue. Il a été acheté par Edward Hughes Ball Hughes et à nouveau rénové. En 1856, le domaine fut démoli et la maison devint un hôtel connu sous le nom de South Western (plus tard Oatlands Park). La vie à Oatlands a fourni l'intimité recherchée par la duchesse et elle a partagé sa maison avec de nombreux animaux. Malgré ces compagnons, cependant, elle semble avoir mené une existence quelque peu solitaire, comme l'ont enregistré les visiteurs de son domicile:
Un incendie s'est produit hier à Oatlands qui a endommagé certains des bâtiments artistiques. Le roi était venu et avait ramené un petit chien appartenant à la duchesse d'York, qui semblait plus anxieux. ses animaux que vers. la maison. Elle a 18 chiens. Le roi a observé que l'affection doit reposer sur quelque chose. Quand il n'y avait pas d'enfants, les animaux en étaient les objets. Le journal de Joseph Farington, 8 juin 1794 La vie de la duchesse est étrange; elle a rarement une compagne, elle est lue toute la nuit et s'endort vers le matin, et se lève vers 3; nourrit ses dizaines de chiens et ses volées d'oiseaux, etc., descend deux minutes avant le dîner, et ainsi de suite. Le très honorable John Wilson Croker, LL.D. F. R. S., secrétaire de l'Amirauté, 1818
La duchesse est décédée, le 6 août 1820, à Oatlands Park, Weybridge, Surrey, et a été enterrée dans la vieille église de Weybridge. En 1822, la colonne York, à Weybridge, a été érigée à sa mémoire. Les fonds ont été collectés par souscription publique et cela reste un témoignage de la popularité de cette généreuse bienfaitrice. L'inscription se lit comme suit: Cette colonne a été érigée par les habitants de Weybridge et ses environs le 6 août 1822 par contribution volontaire. En signe de leur estime sincère et de leur respect pour son Altesse Royale la plus excellente et illustre Frederica Charlotte Ulrica Catherina, duchesse d’York. Qui a résidé pendant plus de trente ans à Oatlands dans cette paroisse, exerçant toutes les vertus chrétiennes et est mort, universellement regretté, le 6 août 1820. Vous pauvres, réprimez le soupir triste, Son esprit est avec christ sur le haut, dans ces royaumes lumineux de paix céleste, Où la charité ne cessera jamais, Ses actes de miséricorde et d’amour, sont enregistrés dans les tribunaux ci-dessus. Princesse Frederica Charlotte joue un rôle pivitol dans la série policière Beau Brummell par Rosemary Stevens. Beaucoup sur sa vie et la vie quotidienne à Oatlands peut être appris et spéculé sur, ici. Informations historiques de Wikipedia.com