Ode à la pitié

Pour Mlle Austen, l’Ode à la Pitié suivante est dédiée, à partir d’une connaissance approfondie de sa nature pitoyable, par son obedt humle Servt L’Auteur 1. Toujours songeant, je me réjouis de fouler Les Chemins d’honneur et le Bosquet de Myrte Tandis que la Lune pâle ses poutres doth hangar Sur l’amour déçu. Tandis que Philomel sur l’aubépine aéroïque Bush chante doux et mélancolique, et le muguet converse avec la colombe. 2. Se bagarrer doucement sur la route turnpike, doucement bruyant tombe le flux silencieux - La Lune émerge de derrière un nuage et fléchettes sur le Bosquet myrte sa poutre. Ah! puis ce que lovely scenes apparaissent, La cabane, le Cot, le Grot, et chapel queer, Et eke l’abbaye trop un tas de moulage, Cnceal’d par les pins âgés sa tête doth arrière Et doth tout à fait invisible prendre un coup d’oeil.   Vous avez apprécié cet article? Parcourez notre librairie à janeaustengiftshop.co.uk fin du premier volume 3 juin 1793

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés