Une histoire de la nourriture de l'anglais et une entrevue avec le cuisinier de Wellington.

Votre serviteur le plus obéissant: Cook au duc de Wellington par James Thornton

Quel drôle de petit livre! Il y a quelques années, cette interview écrite entre Lord Frederick Fitzclarence et un cuisinier du nom de James Thornton a été découverte sur une étagère poussiéreuse. Thornton n'était pas n'importe quel cuisinier, il était le cuisinier de Wellington pendant une grande partie du temps des guerres péninsulaires, et Thornton le suivait en campagne. Elizabeth Longford a écrit une introduction utile qui étoffe l'interview plutôt courte. J'ai trouvé le livre un peu frustrant car Thornton décrit en détail certaines parties de la vie de la campagne (le nombre d'ânes qui lui a été attribué, comment le personnel de maison s'est rendu d'un point à l'autre), mais sur d'autres choses, les détails manquent assez, tels que l'invasion de la France et la campagne de Waterloo. Peut-être était-ce parce que l'entrevue avait été menée au début des années 1850 juste avant la mort du duc de Wellington - Thornton n'avait pas travaillé pour lui depuis plus de 30 ans et les événements dont il parlait remontaient parfois à plus de 40 ans. Surtout, ce livre fournit de brefs aperçus alléchants de la vie domestique du duc dans la péninsule - les œufs durs qu'il portait dans ses poches, le nombre de serviteurs qu'il avait, qu'il nourrissait, et les bals et les fêtes qu'il donnait. Certainement intéressant pour les fans de Peninsular War ou de Wellington. Prix: à partir de 6,00 € Relié: 120 pages (1 novembre 1985) Éditeur: Granite Impex Ltd ISBN: 0863500897  

La nourriture anglaise: cinq siècles de régime anglais par J.C. Drummond, Anne Wilbraham et Tom Jaine

Ce livre utile a été réimprimé un certain nombre de fois depuis sa première apparition sur les étagères en 1939. Il fait suite à 500 ans de régime en Grande-Bretagne couvrant l'époque médiévale et Tudor, puis des siècles au régime moderne du 20e siècle. La chose intéressante que j'ai trouvée, c'est qu'il s'agit en partie d'une histoire sociale, en partie d'un compte rendu des progrès scientifiques dans l'alimentation et surtout d'une bonne lecture. C'est parce qu'il est raconté presque comme des tranches d'une histoire. Par exemple, chaque siècle a des divisions pour montrer le développement de remèdes pour des maladies courantes telles que Scurvey, Rickets et ainsi de suite, mais il y a aussi des divisions pour ce que différentes catégories de personnes mangeraient et l'effet que cela aurait sur leur santé. Vous pouvez donc lire le livre du début à la fin et finir avec un aperçu de l'évolution de l'alimentation, ou vous pouvez parcourir les chapitres et lire de manière sélective ce qui vous intéresse le plus. Les chapitres sur Scurvey - en particulier au XVIIIe siècle sont particulièrement intéressants je pense. En fait, le chapitre du XVIIIe siècle, pour moi, était de loin le plus intéressant, car c'était à ce moment-là que les premiers progrès semblaient être faits sur les besoins énergétiques de la nourriture - que tous les aliments n'étaient pas créés égaux, et qu'il fallait en avoir une certaine quantité pour survivre - les expériences sont incroyables - tout comme le niveau d'adultération alimentaire mentionné. La section sur le dix-neuvième siècle contient également une merveilleuse section sur les progrès réalisés dans la conservation des aliments. v Il existe une bonne collection d'appendices avec différents régimes alimentaires de tous âges et de différentes institutions à travers les âges. Certainement lisible, très informatif, une bonne référence à avoir sur l'étagère. Prix: À partir de 9,75 £ GB Broché: 490 pages (8 août 1991) Éditeur: Pimlico ISBN: 0712650253 Anne Woodley est une des 500 meilleures critiques d'Amazon ainsi que la patronne des Janeites, de la discussion sur Internet, ainsi que la maîtresse du Regency Ring. Son excellente page, La collection Regency est un trésor d'informations.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés