Quand étiré sur son lit

Lorsqu'il est allongé sur son lit Avec une tête férocement lancinante, Qui précède à la fois la pensée ou le repos, Comme on se soucie peu des affaires les plus grandes qui peuvent occuper le monde en marche! Comme on se sent petit Pour les valses et les bobines de nos amis amoureux de la danse lors d'un bal! À quel point son inquiétude est-elle légère Pour conjecturer ou apprendre ce que leurs volants ou leurs cœurs peuvent arriver. Que peu de soucis si une entreprise dîne sur le meilleur que la saison offre! Quelle est la taille de votre muse O'er les sauces et les ragoûts, ou les invités, qu'ils soient mendiants ou seigneurs. Combien peu les cloches, sonnent elles pèlent, sonnent elles sonnent, peuvent attirer notre attention ou nos oreilles! L'Épouse peut être mariée, Le Corse peut être porté et ne toucher ni nos espérances ni nos peurs. Nos propres douleurs corporelles Ev'ry chaînes de faculté; On ne peut ressentir sur aucun sujet d'ailleurs. C'est dans la santé et dans la facilité Nous, le pouvoir doit saisir Pour que nos amis et nos âmes fournissent. Jane Austen Vous avez aimé cet article? Parcourez nos librairie sur janeaustengiftshop.co.uk