Eliza de Feuillide: `` Outlandish Cousin '' de Jane Austen

Eliza Hancock est née le 22 décembre 1761 à Calcutta, en Inde, de sa mère Philadelphia Austen et de son père Tysoe Saul Hancock, médecin de la Compagnie des Indes orientales. Philadelphie était la sœur de George Austen, faisant de la cousine germaine d’Eliza Jane. Philadelphie Austen s'était rendue en Inde en janvier 1752 sans dot et à la recherche d'un mari. Elle a rencontré et épousé Tysoe six mois après son arrivée. En 1759, ils n'avaient toujours pas d'enfants et on supposait que cela indiquait qu'ils avaient un mauvais mariage. C'est à cette époque qu'ils ont déménagé, rencontré et se lier d'amitié avec Warren Hastings; on disait que Philadelphie avait été la maîtresse de Hasting. Eliza, ou comme on l'appelait dans l'enfance, Betsy, est née deux ans plus tard et la véritable identité de son père est toujours remise en question. Indépendamment de sa paternité possible, Hasting est devenu le parrain d’Eliza, lui donnant 10 000 £ en fiducie, puis a pris le poste de gouverneur général de l’Inde. En 1768, Eliza et sa mère se rendirent en Angleterre tandis que son père restait en Inde. Il a choisi de rester en Inde afin de financer leur style de vie au détriment d'être avec sa femme et sa fille. Il mourut en 1775 et en 1777, Philadelphie emmena Eliza vivre à Paris, en France, où c'était moins cher. Ils vivaient ici un style de vie heureux, assistant souvent à des événements royaux et à 20 ans, Eliza épousa un capitaine de l'armée française appelé Jean-François Capot de Feuillide qui devint comte français. En 1786, une Eliza très enceinte partit pour l'Angleterre pour visiter les Austen mais ne passa pas Calais avant de donner naissance à un garçon, Hastings de Feuillide, que l'on pensait avoir des difficultés d'apprentissage. Eliza et Philadelphie ont continué avec le bébé et sont arrivées à Steventon juste avant Noël 1786. À cette époque, on pense qu'Eliza a fait une bonne impression sur la jeune Jane qui venait d'avoir 11 ans; elle a aidé Jane à se sentir à l'aise et plus confiante avec des inconnus. Au cours de cette visite, Henry, le frère bien-aimé d’Eliza et de Jane, est devenu très proche et a flirté constamment malgré le fait que Henry ait 10 ans son cadet. Le mari d'Eliza a été guillotiné en 1794 pendant le règne de la terreur et Eliza, Hastings et Philadelphie sont revenus vivre en Angleterre à cette époque. Après s'être installée à Londres, Eliza épousa Henry Austen en 1797. Pendant ce temps, Eliza et Jane communiquèrent beaucoup par lettres; ils étaient tous deux bien éduqués, intelligents et spirituels et prenaient un grand plaisir à observer les autres et à décrire comment ils percevaient le monde. Eliza avait parcouru le monde et cela a permis une maturité dans la connaissance qui intriguait sans doute Jane. En lisant les lettres existantes d’Eliza (principalement écrites à sa cousine, Phylly Walter, dont elle était extrêmement proche), de nombreux historiens ne savaient pas trop comment juger le personnage d’Eliza; Parfois, elle semble incroyablement centrée sur elle-même et confiante, mais il y a certainement aussi une nature très attentionnée. Elle s'est une fois décrite comme une «cousine extravagante» qui sert à nous donner une impression du personnage d'Eliza. Elle a souffert de nombreuses déceptions et chagrins dans la vie et est pourtant restée très optimiste. L'humour était très caractéristique de ses lettres; elle écrivit une fois à sa cousine Phylly: `` où la princesse de Galles et moi-même avons pris une diffusion - nous étions cependant si peu sociables que d'aller dans différentes voitures. '' On a également supposé qu'elle avait persuadé Henry de se lancer dans la banque, bien pas vivre pour voir cette entreprise devenir un échec complet. Hastings mourut en 1801 des suites de ce qui aurait été l'épilepsie. Douze ans plus tard, le 25 avril 1813, Eliza mourut des suites d'une longue maladie. On sait que Jane a visité Sloane Street (maison d'Eliza et Henry) régulièrement et l'a aidée à la soigner pendant ses dernières années. Eliza est enterrée avec sa mère et son fils dans un cimetière de Hampstead, au nord de Londres. Deirdre Le Faye a fait un travail fantastique en éditant les Lettres de Jane Austen. Son livre s’appelle la 3e ou nouvelle édition car R.W Chapman a édité les lettres de Jane pour nous fournir les 1ère et 2ème éditions. Grâce à l’analyse de Jane Austen et de ses lettres par Le Faye, on a considéré que Jane avait peut-être fondé le personnage de Mary Crawford de Mansfield Park sur Eliza. Cette notion est basée sur de nombreux faits; y compris qu'Eliza et Mary ont apprécié le jeu amateur tout au long de leur vie, joué de la harpe et apprécié la vie à Londres par rapport au pays. Jon Spence était d'accord avec cette position et l'a développée davantage en déclarant que `` enfin, Jane était capable de transmettre ses sentiments ambigus à propos d'Eliza de Feuillide et de l'expérience troublante de la connaître. '' un regard ici.
Ce Biographie d'Eliza de Feuillide a été écrit par Rachel Kingston pour le Devenir Jane Fansite. Il est adapté ici avec l'autorisation de l'auteur. Photo 1: Eliza de Feuillide (et Henry Austen), tirée de Becoming Jane Austen de Jon Spence (2003) Photo 2: Mme Austen (Julie Walters), Eliza (Lucy Cohu), Jane (Anne Hathaway) et Cassandra (Anna Maxwell Martin )dans Devenir Jane. Photo 3: Eliza (Lucy Cohu) et Henry (Joe Anderson) dans Becoming Jane, tirée du Regency World de Jane Austen, numéro 26. Photo 4: De nombreux livres traitent de la relation de Jane Austen avec Eliza, notamment Très chère cousine Jane (Jill Pitkeathley), Jane et la barque de la fragilité (Stephanie Barron) et 'Outlandish Cousin' de Jane Austen: La vie et les lettres d'Eliza de Feuillide (Deirdre Le Faye)

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés