Les Watsons / Emma Watson de Joan Aiken

Les Watsons / Emma Watson de Joan Aiken

J'avoue: je n'avais pas lu Les Watsons avant de lire cette édition et le point de vue d'Aiken. C'était très étrange de lire quelque chose de Jane Austen qui ne m'était pas aussi cher et familier que les six romans achevés. Les Watsons commence par Emma Watson, nouvellement retournée dans sa maison familiale, après avoir vécu avec une tante bien-aimée pendant 14 ans et emmenée par sa sœur aînée Elizabeth dans un village voisin, où elle passera la nuit avec la famille Edwards et assistera à son premier bal . La famille d'Emma est plutôt pauvre, son père est souvent malade et elle ne connaît vraiment aucun d'entre eux, les frères Robert et Sam ou les sœurs Elizabeth, Penelope et Margaret. Après la mort de sa mère, Emma avait été envoyée vivre avec une tante, qui lui avait enseigné les bonnes manières et l'appréciation des choses plus agréables. Alors qu'ils se rendent au bal, Elizabeth parle à Emma de leurs sœurs et de certaines personnes qu'elle rencontrera sans aucun doute au bal, y compris le fringant et (peut-être) dangereux Tom Musgrave qui est "un jeune homme de très bonne fortune, assez indépendant. , et remarquablement agréable, un favori universel partout où il va. La plupart des filles des environs sont amoureuses de lui ou l'ont été ". Apparemment, leur sœur Penelope espérait qu'il regarderait dans sa direction, mais elle est un peu gênante (ayant encouragé l'amour d'Elizabeth à se marier ailleurs dans le passé). Elizabeth espère que Tom danse avec Emma, ​​mais ne veut pas qu'Emma tombe amoureuse de lui. Sont également mentionnés les Edwards, dont la fille Sam Watson espère se marier, mais qui pourraient préférer un capitaine Hunter; Lord Osborne, sa mère, Lady Osborne, sa sœur, Mlle Osborne, et leur groupe, qu'Emma apprend plus tard comprend un M. Howard, ancien tuteur de Lord Osborne et un pasteur, sa sœur, Mme Blake, et l'un de ses fils , Charles, qui a environ dix ans. Au bal, Emma rencontre beaucoup de monde, danse et est admirée par les messieurs. À un moment donné, elle fait preuve de gentillesse en dansant avec le petit Charles Blake, lorsque Miss Osborne, qui avait promis de danser avec lui, part avec un autre partenaire. Emma gagne instantanément la gratitude de Mme Blake, de son frère et l'attention de Lord Osborne et Tom Musgrave. Une grande partie du reste Les Watsons implique les interactions d'Emma avec ces personnages et sa famille. Son frère aîné Robert, qui est assez étouffant, et sa femme Jane (qui rappelle un croisement entre Fanny Ferrars de S&S et Mme Elton d'Emma), viennent pour une visite, amenant une autre sœur, Margaret, qui semble amicale mais est vraiment très mesquine, n'aime pas les bonnes manières d'Emma (bien qu'Emma ne fasse pas de bruit), et espère que Tom Musgrave tombera amoureux d'elle. Le fragment de roman se termine avec Robert et Jane voulant qu'Emma vienne lui rendre visite, mais Emma préfère rester avec son pauvre père, qui touche à sa fin. Les Watsons, évidemment, se coupe très brusquement, mais heureusement pour nous, Emma Watson de Joan Aiken commence là où Jane Austen s'est arrêtée et imagine le destin des personnages de Jane. Il y a beaucoup de rebondissements, d'amours et de morts. Emma commence à mieux connaître ses frères et sœurs (ce qui n'est pas toujours une bonne chose). Emma se lie d'amitié avec Mme Blake et a le béguin pour M. Howard, qui pourrait se fiancer à Lady Osborne. Sa sœur Penelope se présente mariée à un homme plus âgé nommé Dr Harding, qui est riche, et achète une grande maison locale, qui doit d'abord être rénovée. Cela conduit Emma à rencontrer un capitaine Fremantle, avec qui elle ressent une connexion instantanée. La tragédie frappe lorsque le père d'Emma meurt. Emma et Elizabeth, qui n'ont aucun revenu, doivent être partagées pour vivre avec leurs frères et sœurs. L'histoire se termine bien avec des retrouvailles, des mariages et juste des récompenses. J'étais plutôt content de le lire après l'avoir lu Les Watsons parce que ce fragment n'avait pas de fin. Vraiment, on entre à peine dans l'histoire avant qu'elle ne s'arrête brusquement. Si je n'avais pas pu lire Emma Watson J'aurais été assez insatisfait. Aiken a fait un excellent travail en prenant les personnages de Jane Austen et en les développant plus complètement, car les personnages sont souvent développés dans des romans complets. Je n'ai pas aimé chaque rebondissement présenté par Aiken, mais j'étais content de la fin d'Emma. Elle ne méritait rien de moins. PRIX: £9.07 Broché: 304 pages Éditeur: Sourcebooks Landmark (1er mars 2008) ISBN-10: 1402212291 SBN-13: 978-1402212291 Par Lady Jane, Blog Mistress of Diversions d'une dame