website Joseph Bramah: Inventeur extraordinaire - Jane Austen articles and blog Aller au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: Joseph Bramah: inventeur extraordinaire

Joseph Bramah: Inventor Extraordinaire - JaneAusten.co.uk
inventor

Joseph Bramah: inventeur extraordinaire

À peine n'importe quelle chose a été parlée de toute la journée, ou du lendemain matin, mais de leur visite à Rosings. M. Collins les instruisait soigneusement dans ce à quoi ils s'attendaient, que la vue de ces pièces, tant de serviteurs et si splendide un dîner pourrait ne pas les maîtriser entièrement. Lorsque les dames se séparaient pour la toilette, il a dit à Elizabeth: "Ne vous rend pas mal à l'aise, mon cher cousin, à propos de votre vêtements. Lady Catherine est loin d'exiger cette élégance de robe en nous, qui devient elle-même et sa fille. Je Vous conseillez simplement de mettre en place vos vêtements supérieurs aux autres, il n'y a aucune occasion pour rien de plus. Fierté et préjugés

Joseph Bramah (13 avril 1748 - 9 décembre 1814), Born Stainborough Lane Farm, Wentworth, Yorkshire, Angleterre. Il était inventeur et serrurier. Il est surtout connu pour avoir inventé la presse hydraulique. Avec William George Armstrong, il peut être considéré comme l'un des deux pères de l'ingénierie hydraulique. Bramah était le deuxième fils de la famille de trois fils et deux filles de Joseph Bramma (notez l'orthographe différente du nom de famille), un fermier, et son épouse, Mary Denton. Il a fait ses études à l'école locale de Silkstone et en quittant l'école, il a été apprenti à un charpentier local. Après avoir terminé son apprentissage, il a déménagé à Londres, où il a commencé à travailler comme ébéniste.

En 1783, il épousa Mary Lawton de Mapplewell, près de Barnsley, et le couple a rentré chez lui à Londres. Ils avaient par la suite une fille et quatre fils. Le couple vivait d'abord au 124 Piccadilly, mais a ensuite déménagé à Eaton Street, Pimlico. 

 

Sa première invention réussie à Londres était un placard à eau amélioré. Il a constaté que le modèle actuel de placard d'eau installé dans les maisons de Londres avait tendance à geler par temps froid. Il a conçu un nouveau modèle dans lequel la soupape de glissière habituelle a été remplacée par un rabat à charnière qui a scellé le fond du bol. Il a obtenu un brevet pour sa conception en 1778 et a commencé à faire des placards dans un atelier de Danemark Street, St Giles La conception a été un succès et la production s'est poursuivie jusqu'au 19e siècle. Ses placards d'eau d'origine travaillent toujours à Osbourne House, la maison de la reine Victoria sur l'île de Wight.

 

Après avoir assisté à quelques conférences sur les aspects techniques des serrures, Bramah a conçu sa propre serrure. Il a reçu un brevet pour sa nouvelle serrure en 1784. En conséquence, Bramah a lancé la Bramah Locks Company au 124 Piccadilly. qui survit aujourd'hui. 

Les serrures produites par son entreprise étaient célèbres pour que leur résistance à la cueillette et à la falsification des verrouillage, la société, avait un "serrure de défi" qui était affiché dans la fenêtre de leur magasin de Londres à partir de 1790 monté sur une planche contenant l'inscription:

L'artiste qui peut faire un instrument qui choisira ou ouvrira ce verrou recevra 200 guinées au moment où il est produit.

Le défi se situe pendant plus de 60 ans jusqu'à ce que, lors de la grande exposition de 1851, un serrurier américain du nom d'Alfred Charles Hobbs a pu ouvrir la serrure et, à la suite d'un argument sur les circonstances dans lesquelles il l'avait ouvert, a reçu le prix . Hobbs tentative l'a encore pris environ 51 heures, réparti sur 16 jours. Le verrouillage du défi est au musée des sciences de Londres.

Un examen de la serrure montre qu'il a été reconstruit depuis que Hobbs l'a choisi, à l'origine il avait 18 lames de fer et 1 printemps central. Il a été reconstruit pour avoir 13 toboggans en acier, chacun avec son propre ressort. Bramah a reçu un deuxième brevet pour une conception de verrouillage en 1798. En partie en raison des exigences de précision de ses serrures, Bramah a passé beaucoup de temps à développer des outils pour l'aider dans divers processus de fabrication. Il s'est fortement appuyé sur l'expertise d'Henry Maudslay qu'il employait dans son atelier à partir de l'âge de 18 ans. Entre eux, ils ont créé un certain nombre de machines innovantes qui ont rendu la production de serrures de Bramah plus efficace, mais qui étaient également applicables à d'autres domaines de fabrication . Juste avant la mort de Bramah, ses ateliers ont également employé Joseph Clement qui, entre autres, a apporté plusieurs contributions dans le domaine de la conception du tour.

L'invention la plus importante de Bramah était la presse hydraulique. La presse hydraulique dépend du principe de Pascal, cette pression dans tout un système fermé est constante. La presse avait deux cylindres et des pistons de différentes zones transversales. Si une force était exercée sur le plus petit piston, cela serait traduit par une force plus grande sur le plus grand piston. La différence entre les deux forces serait proportionnelle à la différence de surface des deux pistons. En effet, les cylindres agissent de manière similaire qu'un levier est utilisé pour augmenter la force exercée. Bramah a obtenu un brevet pour sa presse hydraulique en 1795. La presse hydraulique de Bramah s'est avérée avoir de nombreuses applications industrielles et le fait encore à ce jour. À l'époque, l'ingénierie hydraulique était une science presque inconnue, et Bramah (avec William George Armstrong) était l'un des deux pionniers de ce domaine.

La presse hydraulique est toujours connue sous le nom de Bramah Press après son inventeur. Bramah était un inventeur très prolifique. Toutes ses inventions n'étaient pas aussi importantes que sa presse hydraulique. Ils comprenaient: un moteur à bière (1797), une machine à planer (1802), une machine à fabriquer du papier (1805), une machine pour les billets de banque d'impression automatique avec des numéros de série séquentiels (1806) et un stylo fontaine (1809). Bramah est décédée à Pimlico le 9 décembre 1814 après avoir attrapé un rhume qui s'est transformé en pneumonie. Il a été enterré dans le cimetière de St Mary's, Paddington.

Si vous ne voulez pas manquer un battement en ce qui concerne Jane Austen, assurez-vous que vous êtes inscrit au Newsletter de Jane Austen pour des mises à jour et des réductions exclusives de notre boutique de cadeaux en ligne.

1 commentaire

Need more info about where he died and how he died

Jack Dunnigan

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

En savoir plus

John Playford: The English Dancing Master - JaneAusten.co.uk
country dancing

John Playford: le maître de danse anglais

John Playford a peut-être vécu un peu de temps avant Austen, mais le maître anglais dansant, publié par Playford, a influencé le pays dansant pendant des siècles à venir.

En savoir plus
Mary Robinson: A Life Lived Extraordinarily - JaneAusten.co.uk
Mary Robinson

Mary Robinson: une vie extraordinaire

En savoir plus sur Mary Robinson, poète, romancier et actrice.

En savoir plus